Avril 2020-Covid-19 : comprendre pour rester optimiste et confiant

Voici l’excellent résumé de l’Université Johns Hopkins pour éviter la contagion : 
* Le virus COVID-19 n’est pas un organisme vivant, mais une molécule de protéine (RAN) recouverte d’une couche protectrice de lipides (graisses) qui, lorsqu’elle est absorbée par les cellules des muqueuses oculaires, nasales ou buccales, modifie leur code génétique (mutation) et les convertit en cellules de multiplicateurs et d’agresseurs. 
* Il se transmet par les postillons émis lorsqu’une personne parle, tousse ou éternue en présence d’une autre (voir en bas de page la vidéo d’un expert sud-coréen sur la transmission et les traitements).
*La transmission par l’air (constitution d’un aérosol) peut exister dans les espaces clos et fermés (par ex. foule qui chante dans un local). D’où l’importance d’aérer souvent les pièces très fréquentées ou locaux publics fermés (ascenseurs, etc.). Plus ouvert ou ventilé naturellement sera l’espace, moins le virus sera concentré. Ainsi, les parcs et les espaces peu fréquentés sont les endroits où l’on risque le moins de s’infecter.
*Parce que le virus n’est pas un organisme vivant mais une molécule de protéine, il n’est pas tué, mais se décompose de lui-même. Le temps de désintégration dépend de la température, de l’humidité et du type de matériau dans lequel il se trouve. 
* Le virus est très fragile ; la seule chose qui le protège est une fine couche de graisse extérieure. C’est pourquoi tout savon ou détergent est le meilleur remède, car la mousse casse le gras (se laver au moins 20 secondes ou plus). En dissolvant la couche de graisse, la molécule de protéine se disperse et se décompose d’elle-même. La chaleur dissout la graisse ; utilisez de l’eau à une température supérieure à 25 degrés pour vous laver les mains, les vêtements et tout le reste. De plus, l’eau chaude produit plus de mousse, ce qui la rend encore plus utile. 
* L’alcool ou tout mélange avec de l’alcool à plus de 65% dissout toute graisse, en particulier la couche lipidique externe du virus. 
*N’utilisez pas de bactéricide. Le virus n’est pas un organisme vivant comme les bactéries ; on ne peut pas tuer ce qui n’est pas vivant avec des antibiotiques, mais désintégrer rapidement sa structure avec tout ce qui a été dit. 
* Collé sur une surface, le virus est inerte et se désintègre en 3 heures (tissu et surfaces poreuses), 4 heures (cuivre, car il est naturellement antiseptique ; et bois, car il élimine toute humidité), 24 heures (carton), 42 heures (métal) et 72 heures (plastique).
*Les molécules virales restent très stables dans le froid extérieur ou artificiel comme les climatiseurs des maisons et des voitures. Ils ont également besoin d’humidité pour rester stables et surtout de l’obscurité. Par conséquent, les environnements déshumidifiés, secs, chauds et lumineux le dégraderont plus rapidement. 
* Le virus ne peut pas passer à travers une peau saine. 
* Le vinaigre n’est pas utile car il ne décompose pas la couche protectrice de la graisse. Pas de vodka, la vodka la plus forte est à 40 % d’alcool et il vous en faut 65 %.


=>Au vu de toutes ces informations, voilà pourquoi il est nécessaire de se laver les mains avant et après un contact avec des muqueuses, de la nourriture, des serrures, des boutons, des interrupteurs, une télécommande, un téléphone portable, des montres, un ordinateur, des bureaux, une télévision, des toilettes…
* Hydratez vos mains après les avoir lavées, car les molécules peuvent se poser dans des micro rides ou les coupures. Plus l’hydratant est épais, mieux c’est. Gardez même les ongles courts pour que le virus ne s’y dépose pas. 

Pour en savoir plus sur les traitements vous invitons à écouter un expert de Corée du Sud, pays qui a su contenir l’épidémie sans confinement physique : l’interview du Professor Kim Woo-joo de l’Hopital Guro (Séoul, Corée du Sud)